SAINT-XAVIER-DE-VIGER JOUE DE LA HACHE ET DE LA SCIE

spfbsl Non classé

La 3ième compétition forestière de Saint-François-Xavier-de-Viger a attiré les amateurs du lancer à la hache, de sciotte, de scie mécanique, modifiée ou non et du godendard. Ils se sont mesurés en solo ou en équipe. Les spectateurs ont eu un excellent spectacle, samedi le 15 juin, lors de la compétition qui se déroulait sur une demi-journée.

(photo: SPFBSL les gagnants de la compétition de lancer à la hache avec les deux organisateurs)

C’est dans une ambiance familiale que les participants venus de partout au Québec ont été accueillis dans la petite municipalité de 280 habitants située à dans les hauteurs du Mont Notre-Dame (Appalaches), à une trentaine de minutes de Rivière-du-Loup.

L’événement qui a pour but de vivifier l’endroit attitre des amateurs, mais aussi des professionnels de partout au Québec, Kingsey Falls, Victoriaville et Québec et évidemment de la région. Pas de grand coup de publicité, surtout du bouche-à-oreille et ça fonctionne. « Nous participons à des compétitions dans d’autres villes et municipalité et nous passons le message», explique Henri Plourde, coorganisateur.   La foule n’est pas dense, mais l’assistance est très réceptive et concentrée. À chaque départ du chrono, tous retiennent leur souffle.

Gisèle Chaput et Denis Bernier ont voyagé pendant plus de quatre heures pour participer. « Denis adore ce genre d’événement. Il a participé récemment à une compétition à Manseau dans la MRC de Bécancour, et il a vu ça. Cela nous permet de visiter notre province. C’est la première fois que nous venons ici», explique Mme Chaput.

(photo: SPFBSL Gisèle Chaput et Denis Bernier de Kingsey Falls) 

La compétition est amicale, mais l’adrénaline est au rendez-vous. Les compétiteurs se  mesurent contre la montre. C’est une question de fraction de seconde.  

Ovila Boucher est solide au lancer à la hache. Âgé de 85 ans, natif de Saint-François-Xavier-de-Viger, M. Boucher habite à Rivière-du-Loup. Il pratique ce sport depuis 50 ans.  « Après avoir travaillé dans le bois… c’est devenu une passion et ça permet de socialiser avec des gens qui ont le même intérêt que nous.»

(Photo SPFBSL – Ovila Boucher grand gagnant du tir à la hache)

Lucie Godin de Québec est nouvelle dans le domaine et participe au tir à la hache. Elle se mesure aussi aux hommes à la scie mécanique. Son amoureux depuis deux ans, André Fortin, lui transmet sa passion qu’il pratique depuis 35 ans. Il est dans la catégorie professionnelle. Ils sont là pour gagner des prix certes, mais bien plus encore pour vivre l’expérience. « C’est l’adrénaline qui est au rendez-vous. C’est très physique. Au début, quand André me parlait de ça, je trouvais ça banal, mais non…» Quoi qu’on puisse en penser, le sciotte et le godendard et la scie mécanique demandent de la technique, de l’énergie et une certaine forme physique.

Les deux organisateurs, MM. Henri Plourde et Pascal Boucher sont très satisfaits du taux de participation et confirment qu’il y aura bel et bien une 4e compétition en 2020.

Le SPFBSL était présent et a encouragé avec plaisir cet événement en s’impliquant financièrement dans une activité qui met en valeur la forêt et ses producteurs de boisés privés.

Partager cet article