Nouvelles et communiqués

On se donne rendez-vous le 8 septembre prochain?

 

La famille de M. Vincent Lambert nous accueillera sur sa propriété située au 431 rue Principale – Route 234. Lauréat du 2er prix du Mérite forestier du Bas-Saint-Laurent 2014 (propriété de plus de 80 hectares), M. Lambert possède une propriété de plus de 200 hectares qui a bénéficié de nombreux travaux de mise en valeur.

Quand? Le samedi 8 septembre 2018 – de 10 h à 16 h

Où? Sur le terrain de M. Vincent Lambert

431 rue Principale – Route 234

Saint-Marcellin

image 2 Photo: Archives SPFBSL

Au programme : Présence de nombreux exposants, clinique sur le façonnage des bois et démonstration de machines forestières.

Toute l’équipe du Syndicat des producteurs forestiers est à l’œuvre actuellement. Des emplacements sont disponibles tant à l’intérieur sous le chapiteau qu’à l’extérieur et sur le site de démonstration.

Rappelons que la Journée forestière 2018 vise à informer les producteurs forestiers sur différents aspects qui concernent la mise en valeur de leurs boisés, à les sensibiliser aux besoins de l’industrie de la transformation et à démontrer que, malgré la crise forestière, des perspectives intéressantes de marché se dessinent.

Nous vous invitons à prendre part à la Journée forestière en visitant les lieux le 8 septembre prochain ou en venant annoncer vos produits et services ou en profitant de la visibilité qu’offre le dépliant qui sera distribué à tous les visiteurs le jour de l’événement.

Cette activité rassembleuse attire chaque fois plus de 600 participants et est devenue le rendez-vous des productrices, des producteurs et des jeunes de la relève, désireux de s’informer de tous les aspects de la mise en marché et de la mise en valeur de leurs boisés.

Pour information contacter : Gaston Fiola –Tél. : 418 750-0992 ou Chantale Arseneault – Tél. : 418 392-0386

Épidémie de la tordeuse des
bourgeons de l'épinette

Une épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette est actuellement en cours dans la région du Bas-Saint-Laurent. Le Syndicat suit l’évolution des populations de la tordeuse de près au sein de la forêt privée.