Le congrès forestier mondial

spfbslNon classé

Partout dans le monde, l’activité économique générée par les petits producteurs forestiers est vitale afin d’assurer un avenir durable aux collectivités locales et pour préserver le mode de vie des communautés. C’est ce qu’on peut lire dans le document remis aux participants du 15e Congrès forestier mondial qui se déroulait du 7 au 11 septembre 2015 à Durban en Afrique du Sud.

Le rapport précise de plus que les petits propriétaires, compte tenu du fait qu’ils dépendent de leur forêt pour vivre, sont davantage préoccupés par les questions environnementales et qu’ils s’opposent à la déforestation et à la dégradation des sols. 

Le documemnt publié à l’occasion du Congrès forestier mondial 2015

On remarque aussi que dans la plupart des pays, les producteurs se regroupent de plus en plus au sein d’organisations afin d’être en mesure de parler d’une voix forte auprès des acheteurs de bois et des décideurs gouvernementaux, de réduire leurs coûts de production et d’obtenir une meilleure information. Les organisations de producteurs forestiers dans tous les pays étaient d’ailleurs l’un des thèmes de ce congrès placé sous l’égide des Nations Unies et dont l’objectif est de contribuer à assurer la place de la foresterie en tant que partie intégrante du développement durable à toutes les échelles-nationale, régionale et mondiale. 

Le Canada

Une section du document remis aux participants traitait de la situation au Canada. L’étude signée par Peter Demarsh et Jean-Pierre Dansereau nous apprend que 19 millions d’hectares de forêt au Canada sont la propriété de 450 000 familles. Ces propriétaires mettent en marché du bois pour une valeur dépassant 1,5 milliard de dollars et génèrent 15% de toute la matière ligneuse utilisée par l’industrie canadienne. Les auteurs ont aussi dressé le bilan de la crise forestière des 12 dernières années, notamment son impact sur les prix, les marchés et les pratiques forestières au Québec et ailleurs au Canada.

Trevor Abrahams et Tiina Vahanen, Secrétaire général et Secrétaire générale associée du 15e Congrès forestier mondial

Partager cet article