L’après 2020…une réussite à la fois, pour de meilleurs prix du bois

spfbslNon classé

L’après 2020…une réussite à la fois, pour de meilleurs prix du bois

Réunis en visioconférence le 30 septembre dernier, les producteurs forestiers du Québec présents à l’assemblée générale annuelle ont pris connaissance du bilan de la Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) pour la période 2020-2011 et des perspectives. La direction de la FPFQ qualifiant cet épisode d’imprévisible, mais certainement mieux qu’anticipé considérant le contexte.

Réélu sans opposition pour un nouveau mandat, le président M. Pierre-Maurice Gagnon a insisté sur le fait que les producteurs et propriétaires forestiers du Québec doivent s’investir dans l’obtention d’une mise en marché collective. « Il faut s’impliquer, s’organiser et avoir justice pour tout le monde. Nous travaillons tous, après tout, pour obtenir un meilleur prix pour nos produits et nous avons un système juridique pour ça! »

Par ailleurs, la FPFQ, qui cherche par tous les moyens à accroître les revenus des 134 000 producteurs et propriétaires de boisés privés du Québec, a confirmé ses plus récentes réussites affirmant qu’il y aura des effets sur le terrain.  « Le gouvernement du Québec a adopté la création de la nouvelle catégorie des immeubles forestiers offrant aux municipalités la possibilité de moduler le taux de taxation de ses boisés à l’intérieur d’une fourchette de 66 à 100 % du taux de base afin d’encourager la mise en valeur des forêts. En parallèle, il a annoncé la simplification de la mesure du remboursement de taxes foncières qui permettra aux producteurs l’obtention d’un remboursement même si la valeur des travaux d’aménagement forestier de l’année est inférieure au montant des taxes.  Ça permet aux producteurs de récupérer des sommes plus rapidement et de diminuer le fardeau administratif. La FPFQ est également intervenue en commission auprès des élus fédéraux pour présenter le Régime d’épargne et d’investissement sylvicole personnel », a indiqué le directeur de la FPFQ, M. Vincent Miville.

Ce sur quoi le président a renchéri invitant les producteurs forestiers du Québec à profiter de la période électorale pour passer le message aux futurs élus. « Le « timing » est bon! Les producteurs forestiers ont la chance d’aller à la rencontre des candidats avant les élections municipales, en novembre. Il faut les tenir informés de nos enjeux, car leurs décisions futures auront des impacts sur l’avenir de nos forêts. »

Sept résolutions ont été mises à l’étude lors de l’AGA le 30 septembre dernier.

  • Pour agglomérer la vente de crédits de carbone en forêt privée
  • Pour accroître la cohérence entre les politiques de soutien à la production de bois et le régime d’aménagement des forêts privées
  • Pour le mesurage du bois en forêt privée
  • Pour la reconnaissance de la volonté des producteurs d’accroître l’implication de leurs plans conjoints dans la mise en marché collective
  • Pour une meilleure application du principe de la résidualité des forêts du domaine de l’État
  • Pour une diminution du taux de taxation des immeubles forestiers
  • Pour respecter le droit de propriété en forêt privée

La FPFQ est un organisme démocratique défendant l’intérêt de l’ensemble des 134 000 propriétaires forestiers, dont 28 100 producteurs sont enregistrés.  Les mandats qui lui sont confiés sont : accroître le revenu des producteurs forestiers, stimuler la mise en valeur de la forêt privée, favoriser la cohésion des producteurs forestiers et être un porte-parole crédible des propriétaires et producteurs forestiers. Pour plus de détails consultez le site Web foretprivee.ca ou le Rapport annuel 2020

Partager cet article