FORÊT PRIVÉE: DOIT-ON FAIRE RENAÎTRE LES OPÉRATIONS DIGNITÉ ?

spfbslNon classé

Doit-on faire renaître les Opérations Dignité ? Tel est le titre d’un communiqué publié par le Groupement forestier de Témiscouata inc. à la suite de la décision du gouvernement du Québec d’abolir le Programme de création d’emplois en forêt qui fait perdre plus de 200 emplois au Bas-Saint-Laurent. Le texte de ce communiqué signé par le directeur général du Groupement forestier de Témiscouata, M. Francis Albert, étant d’un grand intérêt, nous avons choisi de vous le présenter intégralement.

Auclair, le 1er mai 2015

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Laurent Lessard, met en péril plus de 40 ans de sylviculture en forêt privée au Bas-Saint-Laurent en annonçant une coupure de plus de 5 millions de dollars, ce qui représente plus de 700 000$ pour le Groupement forestier de Témiscouata inc.

Suite à cette annonce, le Groupement forestier de Témiscouata se voit dans l’obligation de mettre à pied, à quelques jours du début de leur emploi, plus de 30 employés expérimentés dont le gagne-pain provient uniquement de la forêt. La majorité de ces travailleurs ont plus de 45 ans. Que feront-ils ??? Cela occasionnera une baisse significative des semaines de travail pour les techniciens forestiers, les contremaîtres, le personnel administratif sans oublier nos 1000 propriétaires actionnaires qui devront se priver de travaux d’aménagement forestier faute de budget.

Le premier ministre, M. Philippe Couillard, mentionnait qu’il n’y aurait pas de coupures dans les programmes mais seulement dans les structures. Cependant, le parti libéral vient de couper 100% du programme de création d’emplois en forêt privée. Ce programme servait à réaliser des coupes partielles telles que des éclaircies commerciales de plantations de résineux ainsi que plusieurs coupes forestières.

Avec cette annonce, il sera impossible de maintenir le rythme de récolte de bois pour approvisionner l’industrie forestière témiscouataine qui en a grandement besoin. Pour le territoire de la MRC de Témiscouata, cela représente une coupure de plus de 1 million de dollars en investissement sylvicole en forêt privée.

Le Groupement forestier de Témiscouata inc. demande à notre député-ministre de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Jean D’Amour, de convoquer une rencontre avec le ministre M. Laurent Lessard, pour trouver des solutions afin de permettre aux travailleurs (euses) de faire une saison normale de travail.

Partager cet article