DÉBAT À L’ASSEMBLÉE NATIONALE SUR LE PROGRAMME DE CRÉATION D’EMPLOIS EN FORÊT

spfbslNon classé

Lors de la période de questions à l’Assemblée nationale du Québec le jeudi 7 mai, le député de Rimouski, Harold Lebel s’est adressé au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, pour lui demander de l’aide pour les 250 personnes qui perdent leur travail au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie en raison de l’abolition du programme de création d’emplois en forêt privée.

On sait que la semaine dernière, le gouvernement du Québec a supprimé ce programme spécifique d’aménagement des forêts au Bas-Saint-Laurent et à la Gaspésie, doté d’une enveloppe budgétaire de 6 M$. Le député Lebel a plaidé que ces 250 personnes se retrouvent actuellement dans un trou noir, et que l’abolition du programme cause un tort à l’économie de l’Est du Québec.

En répondant au député Lebel, le ministre Lessard a soigneusement évité de mentionner la disparition du programme de création d’emploi. Il a affirmé que la forêt n’avait plus besoin d’aménagement puisqu’on était rendu au stade de la récolte. Il a déclaré que les budgets octroyés aux Agences de mises en valeur des forêts privées permettraient de procéder à cette récolte.

Il a également mentionné le projet soumis par le Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent, l’Agence régionale, la Fédération des organismes de gestion en commun et le monde municipal, projet qui vise à doubler la production de bois en forêt privée. Monsieur Lessard s’est dit prêt à faire un effort dans ce sens à condition que les usines acceptent d’acheter tout ce bois.

Partager cet article