Campagne électorale 2012 et enjeux forestiers

spfbslNon classé

Rimouski, le 24 août 2012 — Le Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent interpelle les partis politiques impliqués dans la présente campagne électorale à faire connaître clairement leur position sur les principaux enjeux forestiers régionaux. La présente crise forestière a fait perdre en revenu plus de 210 millions de dollars uniquement aux producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent depuis 2006. À l’échelle du Québec, c’est près d’un milliard de dollars en perte qui est observé. La situation actuelle est vraiment critique. Le marché pour les bois résineux de qualité pâte est pratiquement disparu. L’industrie forestière régionale est toujours en mode survie. De plus, le fardeau fiscal des propriétaires forestiers, sur le plan de la taxation foncière, a crû de près de 71 % entre 2000 et 2010 dans la région. Cette situation menace maintenant le maintien à la propriété de nos membres dont les revenus sont fortement à la baisse depuis déjà sept ans et dont les coûts d’exploitation ne cessent de grimper » souligne le présent du Syndicat M. Daniel Boucher.

L’arrivée d’une épidémie de tordeuse des bourgeons de l’épinette à court ou moyen terme pourrait aussi aggraver sérieusement les difficultés actuelles du secteur forestier. « Présentement aucun plan de protection ne vise la forêt privée régionale et rien ne nous assure d’un accès prioritaire aux marchés en situation de récupération de volumes de bois affectés» ajoute M. Boucher qui rappelle que le gouvernement du Québec, gestionnaire de la forêt publique québécoise, est le principal compétiteur des producteurs de bois privés du Québec.

Le Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent demande aux candidats régionaux des différents partis politiques de faire connaître clairement, auprès des 9 300 producteurs forestiers de la région et autres électeurs, les moyens qu’ils entendent mettre en place afin de permettre à la forêt privée de contribuer pleinement au développement économique et social de la région.

Pour questions ou entrevues :

M. Daniel Boucher
Président:
418 860-5795:

ou

M. Yves Bell, ing.f.
Directeur général
418 723-2424

Partager cet article