BILAN DE LA MISE EN MARCHÉ EN FORÊT PRIVÉE AU BAS-SAINT-LAURENT

spfbsl Non classé

Le mercredi 27 avril, à l’Hôtel Rimouski, le Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent tiendra sa 58e assemblée générale annuelle. Il sera question du bilan des activités de l’année 2015 et des perspectives pour l’année en cours.

La forêt privée du Bas-Saint-Laurent, la plus productive au Québec

Entre janvier et décembre 2015, 1 020 000 mètres cubes solides de bois ont été mis en marché en provenance de la forêt privée du Bas-Saint-Laurent; soit 88 % vers les usines de sciage et 12 % vers les usines de pâtes, papiers et panneaux. Ce volume représente une augmentation de 25 % par rapport à 2014, ainsi que 20 % de la mise en marché totale enregistrée par l’ensemble des producteurs de la forêt privée au Québec; ce qui positionne le Bas-Saint-Laurent en tête des régions les plus productives. En valeur monétaire, on estime la production bas-laurentienne à 58 041 000 $.

Le Syndicat des producteurs forestiers fait le point sur 2015

En ce qui concerne la mise en marché des bois à pâtes, papiers et panneaux, régie par le Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent, 128 800 mètres cubes solides se sont transigés vers les usines en 2015, une

 augmentation d’environ 10 % par rapport à 2014. « L’amélioration des prix, l’accès à plus d’équipements mécanisés et la demande croissante de l’industrie sont les principaux facteurs qui expliquent cet accroissement de production, précise le directeur général du Syndicat, M. Charles-Edmond Landry. Il faut noter aussi que le coût plus élevé de la fibre provenant de la forêt publique a eu pour conséquence de rendre le bois de la forêt privée plus attrayant pour l’industrie ».

L’augmentation des livraisons et les économies réalisées, à la suite d’un exercice d’optimisation du transport, auront permis au Syndicat de terminer l’année 2015 avec un excédent budgétaire et de verser une ristourne aux producteurs.

Des résultats positifs en forêt privée : le fruit d’un travail concerté

Le Syndicat applaudit ces résultats positifs, qu’il considère comme l’aboutissement d’un travail concerté. À la fin de l’année 2014, les membres de la Table de concertation Forêt privée Bas-Saint-Laurent, dont le Syndicat fait partie, ont mis en place un plan d’action triennal intitulé « Projet d’avenir de la forêt privée bas-laurentienne ». Ce dernier vise principalement à accroître la richesse sur l’ensemble du territoire du Bas-Saint-Laurent, plus précisément, à mobiliser 1,5 million de mètres cubes solides de bois par année d’ici 2018; un défi de taille considérant que la production de bois s’élevait à 825 000 MCS en 2014.

conference bilan2015 spfbsl4

Au terme de cette première année de réalisation, le Syndicat constate que les outils et les conditions implantés par l’ensemble des membres de la Table ont rapporté. « La présence et la collaboration des différents intervenants régionaux à cette Table ont sans aucun doute permis d’améliorer le processus et les conditions de mise en marché pour les producteurs de la région. La production s’est accrue de 25 %, et ce, malgré les compressions majeures dans les budgets d’aménagement, qui sont venues réduire certains types de travaux générant habituellement des volumes de bois pour l’industrie », souligne le président du Syndicat, M. Roger Vaillancourt. Nous sommes très satisfaits de ces résultats, mais nous devons continuer à travailler conjointement pour améliorer l’environnement d’affaires de nos producteurs forestiers afin de les inciter à produire davantage ».

Les perspectives 2016

Les objectifs du Syndicat pour 2016 sont l’augmentation des prix offerts par l’industrie ainsi que le maintien ou l’augmentation des quantités contractuelles.  Ce sont d’ailleurs les orientations qui ont été mises de l’avant dans le cadre des négociations déjà entamées auprès des usines. « Un des mandats du Syndicat est d’offrir les meilleures conditions possible aux producteurs afin de les inciter à récolter leurs bois, car en ce moment, la demande est présente, explique le directeur général.  J’ai bon espoir en ce qui concerne les résultats de mise en marché pour l’année 2016. Les données enregistrées au premier trimestre de 2016 sont prometteuses ». Une augmentation de 38 % est enregistrée pour la mise en marché du  bois à pâtes, papiers et panneaux, tandis qu’une augmentation de 17 % est enregistrée pour le bois de sciage, par rapport à 2015, à pareille date.

La forêt privée, appelée à jouer un plus grand rôle dans l’industrie forestière

Lors du dépôt du budget Leitão, au mois de mars dernier, quatre mesures ont été annoncées afin d’accroître la contribution de la forêt privée à la production forestière québécoise : la bonification de 12 millions de dollars au Programme d’aide à la mise en valeur des forêts privées destiné à l’ensemble du Québec, pour les deux prochaines années, en vue d’augmenter la récolte des bois, et trois mesures fiscales, pour améliorer l’environnement d’affaires des producteurs forestiers. Le Syndicat se réjouit de ces annonces, tout en se gardant une certaine réserve. « Nous expliquons au gouvernement depuis plusieurs années à quel point le capital de croissance de la forêt privée n’est pas exploité à sa pleine capacité. Ces annonces représentent donc un pas en avant pour la forêt privée, mais, nous ne connaissons toujours pas la répartition du budget destiné au Programme de mise en valeur. De plus, concernant l’infestation de la tordeuse des bourgeons de l’épinette, nous savons maintenant qu’aucune mesure supplémentaire n’est prévue pour la forêt privée cette année », précise M. Vaillancourt. Le Syndicat, la Fédération des organismes de gestion en commun et l’ensemble des MRC de la région poursuivront leurs représentations auprès du ministre Laurent Lessard afin d’obtenir une stratégie incluant, entres autres, la coordination des bois récoltés de forêts publiques et privées, des arrosages au BTk et la remise en production des sites récoltés.

– 30 –

Source :

Émilie Tremblay
Coordonnatrice à l’information
[email protected]ca
418 723-1939, poste 4506

Partager cet article