Nouvelles et communiqués

Salut M. Léonard Otis!

Hommage à un grand défenseur de la forêt privée 

Rimouski, le 18 mars 2019 – C’est avec regret que nous avons appris la mort de M. Léonard Otis. Ce dernier nous a quitté à l’âge de 95 ans, nous rapportait Radio-Canada plus tôt cet avant-midi. Cet homme, de Saint-Damase-de-Matapédia, a toujours défendu les intérêts des propriétaires forestiers afin qu’ils obtiennent un juste prix pour leur bois et des mesures pour aménager les forêts. Auteur du livre Une forêt pour vivre dont la préface est signée par Richard Desjardins, M. Otis aura, sans contredit, laissé sa marque dans le domaine forestier. (photo: archives SPFBSL - 2014) 

Gilbert Marqui sLéonard Otis Pierre MauriceGagnon2012

(photo: archives SPFBSL - 2012 alors que M. Otis recevait le prix Laurent-Barré des mains de MM. Gilbert Marquis, président de la Fédération de l'UPA BSL (à gauche) et Pierre-Maurice Gagnon, président de la Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ)

Considéré comme un pionnier du syndicalisme agricole et forestier, ce sylviculteur infatigable a poursuivi son combat contre les politiques et les méthodes de récolte qui ont sacrifié le développement de régions entières pour lesquelles il a prêté sa voix. « M. Otis aura été un ardent défenseur et lorsque l’industrie n’était pas à l’écoute, il prenait les moyens pour se faire entendre et cela permettait d’obtenir gain de cause. Les juges à l’époque comprenaient l’essence de ses revendications», indique M. Charles Edmond Landry, directeur général du SPFBSL.

Léonard Otis a milité au sein de plusieurs organismes, étant président de l’Office des producteurs de bois de Rimouski de mai 1963 à mai 1968 puis, premier vice-président de cette même organisation. Il a aussi présidé au sein d’autres organismes notamment la Société d’implantation de la papeterie de La Matapédia et du Comité du réaménagement forestier du Témiscouata.

Honoré à maintes reprises, détenteur de multiples prix reconnaissance, tous ont salué au fil du temps son opiniâtreté et sa détermination comme en témoigne l’éditorial du Journal des Forestiers, signé par le conseil d’administration de l’époque, en mars-avril 1988 alors que M. Otis se retirait après 40 ans de loyaux services au sein du Syndicat.

20190318 142838

Connu par plusieurs comme étant intègre, honnête, direct et entier avec tout ce que cela implique, M. Léonard Otis alias le Jardinier de la forêt, a mis de l’avant plusieurs projets d’envergure et les a menés à terme avant de nous quitter, dans le monde forestier et dans d’autres domaines. « Il laisse sa marque dans le développement régional en général. On pourrait le décrire comme un précurseur de ce qu'on reconnaît aujourd'hui comme étant le développement durable dans tous les sens du mot », précise M. Landry.

Parmi ses nombreux prix, M. Léonard Otis, fier producteur forestier du Bas-Saint-Laurent, a reçu le Prix Laurent-Barré en 2012. Il a aussi été le premier lauréat du prix Henri-Paul Gagnon en 2010. Le prix H-P-G permettait de souligner une contribution exceptionnelle à la vie syndicale dans le secteur de la forêt privée familiale. Ce prix est remis chaque année par le président de la FPFQ, lors du congrès annuel de cette dernière.

Toute l’équipe du SPFBSL tient à offrir ses plus sincères sympathies à la famille et aux amis de M. Otis. Merci à vous M. Otis, vous laissez une trace indélébile pour les générations à venir! 

Source :          Chantale Arseneault

Coordonnatrice à l’information

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
418 723-1939, poste 4506

Épidémie de la tordeuse des
bourgeons de l'épinette

Une épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette est actuellement en cours dans la région du Bas-Saint-Laurent. Le Syndicat suit l’évolution des populations de la tordeuse de près au sein de la forêt privée.