Nouvelles et communiqués

Le Bas-Saint-Laurent expérimente différents modes de rémunération pour les travailleurs en aménagement forestier

 

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, était à Rimouski ce matin pour annoncer que son gouvernement accorde une aide financière de 3 181 854 $ $. Il s'agit d'un soutien pour la mise en place d'un projet pilote pour expérimenter différents modes de rémunération pour les travailleurs en aménagement forestier. ( M. Jean Boulet à Rimouski le 25-02-2020)

20200225 104011

Cette initiative , menée sur une période de trois ans dans cinq entreprises de la région, propose de revoir la rémunération d'une centaine de travailleurs sylvicoles du Bas-Saint-Laurent en leur offrant un salaire horaire modulé selon l'expérience et le rendement. Actuellement, le salaire est basé exclusivement sur la productivité. 

Plus précisément, les activités se divisent en trois volets: 

  • Le premier vise à améliorer le recretement de jeunes travailleurs en instaurant un salaire horaire ajusté selon la formation et l'expérience; 
  • Le deuxième volet, qui encourage la polyvalence avec une rémunération mixte composée d'un salaire horaire garanti et d'une prime au rendement, s'adresse aux travailleurs ayant au moins cinq ans d'expérience;
  • Le troisième volet porte sur la rétention des travailleurs près de leur retraite, en leur offrant un salaire horaire équivalent à 90 % de leur moyenne des trois dernières années. 

20200225 105404

(photo: SPFBSL) M. Francis St-Pierre, président du Collectif régional de développement (CRD) du Bas-Saint-Laurent et préfet de la MRC de Rimouski-Neigette. 

Selon les conclusions qui seront tirées de cette expériementation, les nouveaux modes de rémunération pourraient être appliqués aux autres régions qui sont aussi touchées par la rareté de main-d'oeuvre dans l'industrie forestière. 

Faits saillants: 

  • On compte au Québec près de 3000 ouvriers sylvicoles, dont 400 dans la région du Bas-Saint-Laurent. La moitié de ces travailleurs ont 55 ans ou plus;
  • Le nombre d'ouvriers forestiers a diminué de 45 % entre 2008 et 2016 et le taux de départs annuels des travailleurs est d'environ 10 %;
  • On comptait 245 postes vacants dans l'industrie forestière au quatrième trimestre de 2019;
  • Au total, une somme de près de 11,3 M$ est investie pour ce projet, dont 8,1 M$ provenant des entreprises participantes.

Extraits du communiqué « Près de 3,2 M $ pour un projet pilote concernant la rémunération des travailleurs forestiers» daté du 25 février 2020, à Rimouski. 

 

 

Épidémie de la tordeuse des
bourgeons de l'épinette

Une épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette est actuellement en cours dans la région du Bas-Saint-Laurent. Le Syndicat suit l’évolution des populations de la tordeuse de près au sein de la forêt privée.