Nouvelles et communiqués

Avez-vous fait votre choix pour lundi, jour d'élections fédérales?

 

Ce 21 octobre, 450 000 propriétaires de boisés et leur famille voteront aux élections fédérales. Par le biais de la Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ), la Fédération canadienne des propriétaires de boisés (FCPB) est intervenue auprès des partis politiques afin de sonder leurs intentions au sujet de leurs engagements.

Éric Cliche FPFQ

La FCPB a rappelé aux partis que le secteur forestier était porteur de solutions face aux enjeux des changements climatiques, de développement socioéconomique des communautés rurales et d’occupation du territoire.

Afin de soutenir le travail des propriétaires forestiers canadiens, trois conditions nous apparaissent essentielles. Dans une lettre envoyée aux quatre principaux chefs de partis, la FCPB a demandé si leur formation politique était prête à s’engager à :

  1. Créer un régime d'épargne et d'investissement sylvicole pour mettre à l'abri de l'impôt une partie de ses revenus de vente de bois en vue de réaliser, les années subséquentes, d’autres travaux sylvicoles nécessaires à la croissance de la forêt.
  2. Défendre une exemption de taxes et quotas pour le bois d’œuvre produit à partir du bois des forêts privées dans un futur accord de commerce avec les États-Unis.
  3. Financer un programme canadien de reboisement et de travaux sylvicoles visant les 450 000 propriétaires forestiers.

Consultez ce document pour en savoir plus sur les trois conditions et sur les réponses des partis.

Visionnez la vidéo en lien avec le point 1 : Créer un régime d'épargne et d'investissement sylvicole

Épidémie de la tordeuse des
bourgeons de l'épinette

Une épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette est actuellement en cours dans la région du Bas-Saint-Laurent. Le Syndicat suit l’évolution des populations de la tordeuse de près au sein de la forêt privée.